La Cavalière ELSA de Pierre MAc Orlan

Adaptation et dessins : Jean Cubaud

Pierre Mac Orlan a près de quarante ans quand il écrit La Cavalière Elsa. Dès sa sortie en 1921, ce roman est immédiatement reconnu et obtient le prix littéraire de la Renaissance.
Renaissance, c’est aussi celle des hommes encore sous le choc de la grande tuerie de 14-18. Cette blessure se ressent dans l’écriture de la Cavalière Elsa. Pierre Mac Orlan, ancien combattant puis reporter de la « der des ders », appréhende de façon prémonitoire des lendemains qui ne chanteront pas : l’arrivée du fascisme, qu’il soit mussolinien, stalinien ou hitlérien. La cavalière Elsa est, avant tout, Égérie instrumentalisée, symbole magnifié, une femme manipulée à des fins idéologiques.
Afin de permettre à un large public d’accéder à cette œuvre littéraire, roman atypique de l’écrivain du « Quai des Brumes », l’Association TERROIRS, éditrice, a fait appel au trait affûté du dessinateur Jean Cubaud qui a donné un visage à cette emblématique Cavalière.
En introduction, les « bonus » et les annexes illustrés expliquent le contexte artistique et historique de ce roman.
Cette édition, originale dans sa conception, devrait satisfaire aussi bien les amoureux de la littérature — l’adaptation reprenant en grande partie le texte initial — que ceux de la bande dessinée.


Éditions TERROIRS

Télécharger un extrait

Acheter ce livre